Proverbe Essayer Definition

Un proverbe est une formule (une phrase), qui contient généralement une morale ou des conseils de bon sens. Certains sont très anciens (il est difficile et souvent impossible de retrouver leurs origines). On les utilise pour argumenter son propos, c'est-à-dire pour essayer de prouver ce qu'on dit.

Le proverbe est souvent court et il se retient facilement.

Signification des proverbes[modifier | modifier le wikicode]

Il ne faut jamais prendre ce que dit un proverbe au pied de la lettre. Un proverbe est généralement très imagé. Par exemple, « L'habit ne fait pas le moine », est un proverbe qui dit simplement de ne pas se fier aux apparences, et non que les moines ne tiennent pas leur fonction de leur façon de s'habiller.

Les proverbes sont souvent contradictoires, ils disent parfois tout et son contraire :

  • Prudence est mère de sûreté ;
  • Qui ne risque rien n'a rien.

Les proverbes sont attachés à une langue ou une région[modifier | modifier le wikicode]

Chaque pays, chaque langue, voire chaque région du monde a ses proverbes. Ils sont souvent en rapport avec la manière de vivre du pays, les animaux qu'on y trouve, etc.

Voici quelques proverbes, dont le sens est voisin. Ils expriment tous qu'on ne peut pas changer sa nature, c'est-à-dire être ce qu'on n'est pas.

Sentence, dicton et maxime[modifier | modifier le wikicode]

Ces termes sont des synonymes de proverbe. Il existe cependant des nuances de sens.

Quelques proverbes français[modifier | modifier le wikicode]

Voici une liste de quelques proverbes très célèbres. Leur signification est donnée à titre indicatif, par le thème qu'ils abordent.

  • « Pierre qui roule n'amasse pas mousse » (si on voyage beaucoup, on devient rarement riche) ;
  • « Les murs ont des oreilles » (les secrets, la discrétion) ;
  • « Rome ne s'est pas faite en un jour » (la patience et la persévérance) ;
  • « Œil pour œil, dent pour dent » (la justice : à l'origine, il signifiait qu'il ne faut pas prononcer une peine trop forte par rapport au délit ; maintenant, on l'entend plus comme une justification de la vengeance) ;
  • « Qui vole un œuf, vole un bœuf » (un vol est un vol) ;
  • « Quand le chat n'est pas là, les souris dansent » (En l'absence d'autorité, on ne respecte plus les règles).

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Wikipédia[modifier | modifier le wikicode]

Autre[modifier | modifier le wikicode]

  • Dictionnaire des proverbes, sentences et maximes (Larousse Thématique)

es·say

(ĕs′ā′, ĕ-sā′)
n.
1. (ĕs′ā′)

a. A short literary composition on a single subject, usually presenting the personal view of the author.

b. Something resembling such a composition: a photojournalistic essay.

2. A testing or trial of the value or nature of a thing: an essay of the students' capabilities.

3. An initial attempt or endeavor, especially a tentative attempt.

tr.v.(ĕ-sā′, ĕs′ā′)es·sayed, es·say·ing, es·says

1. To make an attempt at; try.

2. To subject to a test.


[French essai, trial, attempt, from Old French, from essayer, to attempt, from Vulgar Latin *exagiāre, to weigh out, from Late Latin exagium, a weighing : Latin ex-, ex- + Latin agere, to drive; see ag- in Indo-European roots. V., from Middle English assaien, from Old French assaer, assaier, variant of essayer.]


es·say′er n.

0 thoughts on “Proverbe Essayer Definition

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *